Mail adressé à la liste de diffusion du Carnaval des Femmes le 13 novembre 2017 : Assurer la réussite du Carnaval de Paris et du Carnaval des Femmes 2018
13/11/2017

Chers Amis de la Fête et du Carnaval de Paris,

Le Carnaval de Paris et le Carnaval des Femmes sont des fêtes libres, bénévoles, gratuites, indépendantes, apolitiques, autogérées et non subventionnées. Dont l’unique but est la joie, la bonne humeur et la vitalité de belles traditions. Leur base c’est le cœur, pas l’argent.

Promouvoir la joie, la bonne humeur, la convivialité et les traditions festives parisiennes représente une cause juste et essentielle. Je m’y consacre depuis bientôt vingt-cinq ans. J’ai commencé en 1993. Rejoint fin 1997 par Alain Riou avec son association Droit à la Culture, nous avons pu assurer la renaissance du Carnaval de Paris dont j’avais pris l’initiative de la renaissance. Puis, en 2009, avec Alexandra Bristiel ce fut à Paris la renaissance du cortège de la Mi-Carême : le Carnaval des Femmes. Suite à la disparition d’Alain Riou début décembre 2004, j’ai pris la présidence de l’association Droit à la Culture dont il était le président-fondateur. Depuis le départ d’Alexandra Bristiel, qui habite à présent en province, j’assure aussi l’organisation du Carnaval des Femmes.

Le Carnaval de Paris et le Carnaval des Femmes sont aujourd’hui les deux seules fêtes traditionnelles de Paris revenant chaque année. En 2017, pour sa vingtième édition, le cortège du Carnaval de Paris a regroupé plus de cinq mille participants. Celui du Carnaval des Femmes, dont c’était la neuvième édition, a rassemblé plusieurs centaines de participants des deux sexes.

Cependant il y a quelques frais représentés, par exemple, par les assurances, les deux sites Internet, les tracts…

Durant des années je les ai assumé pratiquement seul, puis tout seul. Depuis 2016, je suis retraité et mes ressources sont très maigres. Des amies m’ont fait remarquer que le risque existe que ces fêtes disparaissent demain par le manque du financement que j’assure au détriment de mon confort quotidien. Ce serait vraiment dommage.

Ici juste un millier d’euros par an permettrait d’assurer la joie de plusieurs milliers de personnes et de pérenniser ces deux événements traditionnels que sont le Carnaval de Paris et le Carnaval des Femmes.

Ce n’est pas bien cher en regard de tout ce qui se dépense et se gaspille aussi parfois par ailleurs.

Début 2017 j’avais lancé un premier appel aux dons qui a assuré la récolte de 415 euros. C’était un bon début. Il y a eu en tout 16 donateurs, dont un à 100 euros, deux à 50 euros, trois à 30 euros, trois à 20 euros, 6 à 10 euros et un à 5 euros.

À l’occasion de l’arrivée de l’édition 2018 je renouvelle mon appel au soutien financier. Aidez le Carnaval de Paris et le Carnaval des Femmes !

Soutenez le Carnaval de Paris et le Carnaval des Femmes ! Pour que ces fêtes perdurent et grandissent ! Devenez amis de Droit à la Culture en envoyant cinq euros, ou plus, ou moins, par chèque à l’ordre de Droit à la Culture, à l’adresse de : Droit à la Culture 14 rue des Thermopyles 75014 Paris. Merci beaucoup par avance ! (Indiquez votre adresse mail pour garder le contact)

Et surtout venez participer au vingt-et-unième Carnaval de Paris le dimanche 11 février 2018 au départ de la place Gambetta, et au dixième Carnaval des Femmes le dimanche 11 mars 2018 au départ de la place du Châtelet.

Point important à rappeler : chacun des groupes participants aux défilés est invité à se doter d’accompagnateurs qui veilleront par exemple à éviter qu’un écart trop grand se creuse entre leur groupe et celui qui précède ou qui suit. Ou qu’en cas d’attente au passage d’une rue leur groupe ne s’arrête pas au bord du trottoir mais occupe le milieu de la chaussée.

Avec mes meilleurs sentiments dévoués à la fête et la bonne humeur.

Basile Pachkoff

www.carnaval-paris.org   www.carnaval-des-femmes.org

Dossier de presse du Carnaval de Paris et du Carnaval des Femmes 2018
04/11/2017

Consultez ou téléchargez le dossier de presse du Carnaval de Paris et du Carnaval des Femmes 2018 :

DOSSIER DE PRESSE DU CARNAVAL DE PARIS ET DU CARNAVAL DES FEMMES 2018

Il comprend notamment la reproduction d’articles ou d’annonces parus dans Que tal Paris ?, Air for kids, Télérama – Sortir, CNEWS Matin, Le Parisien – Sortir à Paris, Le Journal du Dimanche et Le City Guide 2017 – 2018, publié par l’Office du tourisme de Paris.

Mail envoyé le 23 septembre 2017 aux amis du Carnaval de Paris et du Carnaval des Femmes :
23/09/2017

Chers Amis du Carnaval de Paris,

Nous avons tous besoin de bonne humeur, de Carnaval et de rire. En 2017, nous étions plus de 5000 dans le cortège du Carnaval de Paris et plusieurs centaines dans celui du Carnaval des Femmes.

Le dimanche 11 février 2018, deux jours avant Mardi Gras, défilera pour la vingt-et-unième fois depuis 1998 le cortège du Carnaval de Paris Promenade du Bœuf Gras. Il partira comme d’habitude vers 14 heures de la place Gambetta dans le vingtième arrondissement de Paris, et arrivera place de la République vers 17 heures. Fin de la fête à 20 heures.

Le dimanche 11 mars 2018, un mois plus tard, et deux jours après le jeudi de la Mi-Carême, défilera le dixième cortège du Carnaval des Femmes Fête des Reines des Blanchisseuses de la Mi-Carême. Il empruntera à partir de 15 heures un parcours allant de la place du Châtelet jusqu’à la place de l’Hôtel de Ville, en passant par le quartier du Marais. Fin de la fête à 18 heures.

Ces deux joyeuses manifestations sont libres, bénévoles, gratuites, indépendantes, apolitiques, autogérées et non subventionnées. Leur base d’organisation est le cœur. Et l’envie de faire la fête dans le cadre des belles et très anciennes traditions du Carnaval de Paris. Fête où fut lancé mondialement le confetti en papier en 1891 et le serpentin en 1892. Il n’est pas nécessaire de s’inscrire pour participer. On peut décider au dernier moment de venir ou pas, pour assister ou défiler sur tout ou partie du parcours emprunté. Le placement est libre dans les deux cortèges.

Le thème du Carnaval de Paris 2018 est : « Les contes de Perrault et d’ailleurs ». Ce thème est libre, il n’est pas obligatoire de le suivre pour participer. En 2018, et comme d’habitude, le mot d’ordre du Carnaval des Femmes est : « Les femmes en reines, les hommes en femmes, s’ils osent ! » Bien sûr tout reste libre. On peut participer costumés comme on veut ou pas costumés.

Point important à rappeler : chaque groupe participant est invité à se doter d’accompagnateurs qui veilleront, par exemple, à éviter qu’un écart trop grand se creuse entre leur groupe et celui qui précède ou qui suit.

Je vous envoie, en pièces jointes, les deux affiches pour 2018 afin que vous puissiez en imprimer pour annoncer nos deux cortèges carnavalesques. Si vous pouvez me fournir des tirages, même en petite quantité, faites-le moi savoir.

Au plaisir de nous retrouver ensemble dans la fête.

Basile

Le mois d’août s’achève, la rentrée arrive !
24/08/2017

La vingt-et-unième édition du Carnaval de Paris Promenade du Bœuf Gras et la dixième édition du Carnaval des Femmes Fête des Reines des Blanchisseuses de la Mi-Carême approchent à grands pas ! Nous nous retrouverons pour défiler joyeusement ensemble à Paris le dimanche 11 février 2018 et le dimanche 11 mars 2018 !

Toutes les participations à ces fêtes sont bienvenues, libres, bénévoles, gratuites, apolitiques et autogérées. Aucune inscription n’est nécessaire. Le placement est libre dans les deux cortèges. On peut participer en déplacement ou en statique et sur tout ou partie des parcours prévus. Le thème proposé pour le Carnaval de Paris 2018 « Les Contes de Perrault et d’ailleurs » est libre. Il n’est pas obligatoire de le suivre pour participer. Au Carnaval des Femmes les femmes sont libres de se costumer en reines ou pas. Et les hommes sont libres de s’habiller en femmes ou pas. Chaque groupe participant est invité à se doter d’accompagnateurs, qui se chargeront en particulier d’éviter que se creusent des écarts entre leur groupe et le groupe qui précède ou qui suit.

Nos manifestations sont indépendantes et donc ne sont pas subventionnées. Leur base d’organisation est le cœur. Et l’envie de faire la fête dans le cadre des belles et joyeuses traditions carnavalesques parisiennes.

Si vous souhaitez nous joindre, faites-le de préférence par mails.

Venez tous ! Rendez-vous en février et mars prochain ! Vive la Fête et la Joie !

Basile

Carnavalier parisien depuis 1993

Mail aux amis du Carnaval des Femmes et du Carnaval de Paris, envoyé à la liste de diffusion le 23 juin 2017
23/06/2017

Chers Amis du Carnaval de Paris !

Depuis des années nous avons la joie d’accueillir au Carnaval de Paris nos amis Boliviens de la région parisienne. Ce sont de joyeux et infatigables danseurs et danseuses aux magnifiques costumes traditionnels. Cette année ils ont été rejoints par des amis Boliviens venus d’Allemagne, Belgique et Italie, avec un car entier venu de Milan. Mieux encore, une importante participation équatorienne est venue enrichir nos fêtes ! Elle a reçu le soutien de l’ambassade d’Équateur en France ! Et voilà que s’annonce une participation péruvienne pour 2018 ! L’association péruvienne Las hijas de Mama Pulli a téléphoné le 21 juin pour annoncer sa venue en 2018 ! Elle est la bienvenue ! Que demain toute l’Amérique latine soit avec nous ! Viva nuestros amigos latinoamericanos !

La vingt-et-unième édition du Carnaval de Paris Promenade du Bœuf Gras défilera de la place Gambetta jusqu’à la place de la République le dimanche 11 février 2018, thème libre : Les contes de Perrault et d’ailleurs. Et la dixième édition du Carnaval des Femmes Fête des Reines des Blanchisseuses de la Mi-Carême défilera depuis la place du Châtelet jusqu’à la place de l’Hôtel de Ville le dimanche 11 mars 2018, mot d’ordre : Les femmes en reines, les hommes en femmes… s’ils osent !

Ce sont de joyeuses fêtes traditionnelles, indépendantes, libres, bénévoles, gratuites, apolitiques et autogérées. Le placement est libre dans le cortège qu’on peut rejoindre sur tout ou partie du parcours. Aucune inscription préalable n’est nécessaire. Tous les groupes participants aux défilés sont invités à se doter d’accompagnateurs, qui se chargeront de guider leur groupe et éviter, par exemple, que se creuse un écart trop important entre leur groupe et celui qui suit ou précède.

Le dimanche 21 mai 2017 la fête costumée du Charivari, organisée pour la seconde année consécutive par le Conseil de quartier Pigalle Martyrs, appuyé par la mairie du 9ème arrondissement de Paris a été une grande et très belle réussite. Pour revivre ce moment festif vous pouvez regarder 256 photos prises par Isabelle Malandrin et Basile Pachkoff et 16 photos prises par Josette Keller. Elles sont en ligne sur le site Internet du Carnaval de Paris : http://www.carnaval-paris.org/charivari-21-mai-2017-josette-keller/ et http://www.carnaval-paris.org/grande-reussite-2eme-charivari-21-mai-2017/

La campagne de levée de fonds pour le Carnaval de Paris lancée en janvier 2017 a rapporté 415 euros. C’est un bon début. Il faudra plus. Nous avons eu 16 donateurs, dont un à 100 euros, deux à 50 euros, trois à 30 euros, trois à 20 euros, 6 à 10 euros et un à 5 euros. Vous pouvez toujours participer en rédigeant votre chèque à l’ordre de Droit à la Culture, et l’envoyant à : Droit à la Culture 14 rue des Thermopyles, 75014 Paris, merci d’avance !

A tous je souhaite un très bel été et bon courage pour résister à la très forte chaleur caniculaire!

Amicales pensées festives.

Basile

 

Faisons la fête au Charivari le 21 mai prochain et à la Fête des Femmes de Paris le 11 mars 2018 !!! – Mail adressé le 6 mai 2017 à la liste de diffusion du Carnaval des Femmes
06/05/2017

 Dimanche 21 mai prochain : C’EST LE CHARIVARI !!!

Le dimanche 21 mai 2017 de 14 à 19 heures, le Charivari, une fête costumée, organisée par le Conseil de quartier Pigalle-Martyrs, aura lieu dans le quartier Saint-Georges du 9ème arrondissement de Paris. Elle aura comme thème les métiers d’antan. Venez habillés dans l’esprit du quartier au 19ème siècle ! Il y aura des animations et un défilé qui partira de la place Saint-Georges à 15 heures et y retournera vers 16 heures 30.

Itinéraire du défilé : Place Saint-Georges – Rue Saint-Georges – Rue de Chateaudun – Rue Fléchier – Rue des Martyrs – Rue Victor-Massé – Rue Henry-Monnier – Place Gustave-Toudouze – Rue Notre-Dame-de-Lorette – Place Saint-Georges

Cette fête a déjà été organisée l’an dernier et a été fort agréable, mis à part les caprices du ciel. Notre ami François, de la Goguette des Machins Chouettes, fera à nouveau cette année chanter le public. Il nous a préparé un programme très chouette.

Pour plus d’informations sur cette fête : charivarilorette@orange.fr

11 mars 2018 : dixième édition de la Fête des Femmes de Paris !!!

1° Un passé prestigieux

Le jadis très grand Carnaval de Paris a toujours été très féminin. Au contraire d’autres carnavals, comme par exemple celui de Dunkerque, à la base masculine travestie. Traditionnellement durant la fête les Parisiennes s’émancipent. Au XIXème siècle, par exemple, elles osent adresser la parole à des hommes auxquelles elles n’ont pas été présentées ! Elles parlent librement ! Font des blagues salaces ! Portent des pantalons ! Voire vont par les rues et aux bals masqués les jambes nues !

Le sommet féminin du Carnaval de Paris, c’est la fête de la Mi-Carême où les cortèges des Reines des blanchisseuses convergent vers les Grands Boulevards et y défilent joyeusement. Cette grande fête populaire, féminine et ouvrière, des hommes vont s’en emparer. En 1891, la fête tombe sous le contrôle de la Chambre syndicale des Maîtres de lavoirs et échappe aux mains féminines. Un cortège central organisé apparaît, pourvu d’une Reine des Reines de Paris.

Les reines jusqu’alors élues par les femmes sont ravalées au rang de potiches décoratives. Elles sont désormais comblées de cadeaux, élues et sélectionnées par des jurys composés essentiellement et presque toujours de personnalités masculines. La fête des femmes n’est plus organisée et contrôlée par les femmes. Cependant la Mi-Carême reste très populaire. En 1903 elle tombe sous le contrôle du commerce parisien. De brillants défilés ont encore lieu, certains avec des participations venues d’ailleurs, de province : Calais, Strasbourg, Metz, et de l’étranger : Rome, Turin, Ostende, Madrid, Prague, etc.

Les derniers défilés de grande ampleur ont lieu en 1936 et 1946. Après ce dernier subsistent quelques petits cortèges jusqu’au début des années 1960. Puis la grande fête tombe dans l’oubli.

2° La renaissance

Il faut attendre 2008 pour que débute la renaissance de ce qui fut de facto la Fête des Femmes de Paris. Son premier historique est fait alors par Basile Pachkoff, qui a déjà à son actif la renaissance du Carnaval de Paris, Promenade du Bœuf Gras, qui a recommencé à défiler en 1998.

Basile lance un appel à toutes les femmes de son entourage pour qu’elles impulsent la renaissance de la Fête des Femmes de Paris. Finalement c’est Alexandra Bristiel qui se lance dans l’aventure. Aidée par Basile et quelques bonnes volontés, elle ressuscite la Fête des Reines des Blanchisseuses de la Mi-Carême sous le nom de « Carnaval des Femmes ». Son premier défilé a lieu en mars 2009. Le mot d’ordre lancé à cette occasion est : « Les femmes en reines, les hommes en femmes, s’ils osent ! » Mais, bien sûr, tout est libre. On peut aussi venir déguisé autrement ou pas déguisé du tout. Depuis, la fête se déroule chaque année.

En 2018 ce sera sa dixième édition. Alexandra étant partie habiter loin de Paris, c’est Basile qui organise le défilé. Il aura lieu le dimanche 11 mars 2018, juste un mois après le défilé du Carnaval de Paris le dimanche 11 février 2018. Cette joyeuse fête traditionnelle est indépendante, libre, bénévole, gratuite, apolitique et autogérée. Tous les groupes participants sont invités à se doter d’accompagnateurs qui se chargeront de régler le rythme de la marche de leurs groupes afin de conserver sa cohésion au défilé. Alexandra Bristiel fera le déplacement depuis la province pour venir se joindre à nous. Vous êtes tous invités à participer à la fête et la préparer !

Basile

Le dimanche 21 mai 2017 c’est le Charivari !!!
06/05/2017

Le dimanche 21 mai 2017 de 14 à 19 heures, le Charivari, une fête costumée, organisée par le Conseil de quartier Pigalle-Martyrs, aura lieu dans le quartier Saint-Georges du 9ème arrondissement de Paris. Elle aura comme thème les métiers d’antan. Venez habillés dans l’esprit du quartier au 19ème siècle ! Il y aura des animations et un défilé qui partira de la place Saint-Georges à 15 heures et y retournera vers 16 heures 30.

Itinéraire du défilé : Place Saint-Georges – Rue Saint-Georges – Rue de Chateaudun – Rue Fléchier – Rue des Martyrs – Rue Victor-Massé – Rue Henry-Monnier – Place Gustave-Toudouze – Rue Notre-Dame-de-Lorette – Place Saint-Georges

Cette fête a déjà été organisée l’an dernier et a été fort agréable, mis à part les caprices du ciel. Notre ami François, de la Goguette des Machins Chouettes, fera à nouveau cette année chanter le public. Il nous a préparé un programme très chouette.

Pour plus d’informations sur cette fête : charivarilorette@orange.fr

Affiche Charivari 2017

Hourra pour la joyeuse folie du Carnaval !!!
17/04/2017

Le soir du dimanche 26 février 2017, à l’arrivée du cortège du Carnaval de Paris place de la République, j’ai pris cette photo. Elle est floue, mais résume bien la joyeuse folie du Carnaval de Paris et du Carnaval des Femmes !

Rendez-vous pour la vingt-et-unième édition du Carnaval de Paris le dimanche 11 février 2018, thème libre : Les contes de Perrault et d’ailleurs

Et ensuite, le dimanche 11 mars 2018, retrouvons-nous pour la dixième édition du Carnaval des Femmes, Fête des Reines des Blanchisseuses de la Mi-Carême.

Alexandra Bristiel, que j’ai aidé en 2008-2009 à relancer cet événement, devrait venir du Limousin à cette occasion défiler avec nous. Elle cherche aussi aujourd’hui une vache pour venir avec elle défiler au Carnaval de Paris 2018.

En 2018, et comme d’habitude, le mot d’ordre du Carnaval des Femmes sera : Les femmes en reines, les hommes en femmes, s’ils osent ! Mais, bien sûr, tout est libre. On peut aussi participer à la fête costumé autrement ou pas costumé. L’essentiel est d’être joyeux et bien s’amuser !

La joyeuse folie du Carnaval de Paris !!!

Mail adressé à la liste de diffusion du Carnaval des Femmes et du Carnaval de Paris le 12 avril 2017. Titre du mail : Après la réussite du Carnaval de Paris et du Carnaval des Femmes
12/04/2017

Vive la Fête !!!

Indépendant, sans subventions, égalitaire, autogéré, apolitique et joyeux, tel est notre Carnaval. Il a pour base le cœur, et pour unique but le sourire partagé dans le cadre d’une belle tradition. Notre Carnaval est discipliné, réussi et beau.

Le dimanche 26 février 2017, peu après le début du défilé du Carnaval de Paris, la tête du cortège arrivait vers le bas de l’avenue Gambetta. Le major commandant les fonctionnaires de police me dit alors : « Il y a 4000 personnes dans le cortège. Une partie est encore place Gambetta et n’a pas démarré. Il faut que le cortège s’arrête au bas de l’avenue Gambetta et attende d’être rattrapé. Ou je fais un barrage ! » Alors je vais voir le chef de la batucada de tête, en pleine activité, et lui crie à l’oreille l’information. Puis remonte encore un peu le cortège et cris à l’oreille la même chose aux trois responsables des groupes suivants : deux chefs de batucadas et le conducteur d’une camionnette sono précédant des danseurs costumés boliviens. Et arrivé en bas de l’avenue Gambetta tout le cortège stoppe. Puis attend jusqu’à ce que le major m’indique que nous pouvons repartir et que je transmette l’information aux responsables des quatre groupes de tête. À moi seul j’arrête puis fais redémarrer 4000 personnes ! Notre cortège est discipliné !

Notre cortège gonflera ensuite tout le long du parcours jusqu’à la place de la République et atteindra plus de 5000 participants ! On ne le répétera jamais trop : chaque groupe participant doit être doté d’accompagnateurs ou au moins de chefs de musique qui indiquent le rythme de la marche et les arrêts. C’est une des clés de la réussite.

Il n’y a pas de vedette. L’ordre de placements dans le cortège est libre. Le groupe de tête le 26 février a changé quatre fois. Et tout s’est très bien passé.

Après le vingtième Carnaval de Paris, Promenade du Bœuf Gras le 26 février 2017, durant la fin février et le mois de mars, le temps a été instable et parfois affreux. Je disais alors, sur le ton de la plaisanterie : « le 26 mars prochain, pour le neuvième Carnaval des Femmes, 19 degrés, soleil ! » Et le 26 mars à Paris, nous avons eu… 19 degrés et un soleil éclatant !

Pour capter la joie de nos cortèges du 26 février 2017 et 26 mars 2017, il suffit de regarder les photos qui se trouvent sur nos deux sites Internet : www.carnaval-paris.org et www.carnaval-des-femmes.org

Le dimanche 11 février 2018 défilera le vingt-et-unième cortège du Carnaval de Paris, Promenade du Bœuf Gras, thème libre : « Les Contes de Perrault et d’ailleurs ». Puis, le dimanche 11 mars 2018, défilera le dixième cortège du Carnaval des Femmes, Fête des Reines des Blanchisseuses de la Mi-Carême. Mot d’ordre habituel : « Les femmes en reines, les hommes en femmes… s’ils osent ! » Mais, bien sûr, tout est libre et on peut participer costumé autrement ou pas costumé.

Ci-joints le tract et les affiches appelant à ces très amusantes fêtes vivantes et populaires.

À tous je souhaite un très joyeux printemps et un très bel été plein de soleil et de rencontres joyeuses !

Basile